Héléna /46 ⍟

TitleNomAudio
La Gemme maléfique{Avez-vous récupéré la Gemme maléfique ? Non ? Cela ne me rassure guère. Si Piété venait à s'en emparer… Je préfère ne pas y penser. Je suis absolument certaine que la Gemme se trouve quelque part dans la Chambre des péchés.

Mon bienfaiteur, sauriez-vous trouver la force de retourner dans cet endroit putride ?}{Avez-vous récupéré la Gemme maléfique ? Non ? Cela ne me rassure guère. Si Piété venait à s'en emparer… Je préfère ne pas y penser. Je suis absolument certaine que la Gemme se trouve quelque part dans la Chambre des péchés.

Ma bienfaitrice, sauriez-vous trouver la force de retourner dans cet endroit putride ?}

La Gemme maléfiqueD'après les notes de Maligaro, la Gemme maléfique fut le résultat indésiré de ses tentatives d'amélioration des qualités déjà formidables des Gemmes de vertu. Sa création représenta un échec aussi cuisant qu'abject, mais Maligaro n'était pas du genre à se départir de ses atrocités.

En combinant la Gemme maléfique au venin extrait d'une des araignées qui lui servaient de sujet, il concocta une substance qu'il nomma « l'Élixir noir ». Il déclara que celui-ci était « le poison le plus puissant de l'existence », jusqu'à ce qu'il soit dérobé par un certain Victario.

Lire ce que Maligaro réservait à Victario le jour où il allait lui mettre le grappin dessus était pour le moins divertissant. Tordu, à n'en pas douter... mais impossible de reprocher à l'Inquisiteur de manquer de créativité.

LibertéJ'ai voué ma foi et ma loyauté à la Légion d'ébène, et celle-ci ne m'a donné que la peur et la mort en retour. Merci de m'en avoir libéré.

Je n'ai rien à vous offrir en guise de reconnaissance, mis à part mes remerciements et les informations que j'ai acquises au service de la Légion. Je sais que les premiers ne vous seront d'aucune utilité, alors j'espère que les secondes compenseront doublement.

FidélitasMaligaro avait à son service un assistant, un dénommé Raulo. À en croire les notes de l'Inquisiteur, Raulo se serait proposé pour lui servir de cobaye. Ainsi, Maligaro lui aurait inoculé une forte dose d'Extantia calibrique avec le Pic, offrant à ce pauvre homme le cadeau empoisonné d'une vie éternelle mêlée de difformités atroces.

En gage de reconnaissance pour son sacrifice, l'Inquisiteur a donné un nouveau nom à son fidèle Raulo : Fidélitas.

Le Pic de MaligaroPiété nous a guidés jusqu'à ce lieu de perdition dans l'espoir de récupérer un objet simplement appelé « le Pic ». Fabriqué par l'Inquisiteur Maligaro, on raconte que celui-ci permettait d'injecter « l'Extantia calibrique » dans la chair vivante. L'Extantia calibrique, ce sont les énergies corrompues enfermées dans les Gemmes de vertu.

Nous n'avons pas trouvé le Pic ce jour-là, mais nous avons toutefois dû faire face aux fruits de son utilisation.

Dominus (récompense)Je croyais que Dominus était un leader de principes, un visionnaire. Celui qui saurait faire renaître l'Empire éternel de ses cendres. En vérité, Dominus ne désire que le pouvoir… Le noir pouvoir thaumaturgique contenu dans les Gemmes de vertu. Il souhaite créer un nouvel empire, un empire à son image. Cette image gravée dans mon esprit, j'ai tenté de la chasser par l'alcool soir après soir. Je n'y suis jamais parvenue.

La Porte du PrisonnierNotre expédition a établi un campement dans la forêt occidentale pendant que Piété prenait la route qui mène à la Prison d'Axiom avec quelques-uns de ses hommes. Elle était partie à la recherche des notes d'une certaine Shavronne d'Umbra, une sorcière qui s'était consacrée à l'étude de la transfiguration durant les derniers jours de l'Empire éternel.

Elle est revenue seule et visiblement ravie de ses inquiétantes découvertes. Au fil du temps, j'ai fini par comprendre que lorsque Piété est ravie, le pire est à prévoir pour tout le monde.

LorrataPiété aurait approuvé la théorie d'Éramir au sujet de ces ruines situées au nord-ouest. La puissante civilisation vaal était antérieure à l'Empire éternel lui-même et Piété voulait ardemment découvrir quels jouets les Vaal avaient pu laisser à sa disposition derrière leurs portes de pierre. Mais nous ne sommes jamais parvenus à ouvrir ces dernières, pas avec cet arbre colossal qui les maintient fermement dans ses racines.

Vous détenez un remède à ce problème, ou disons plutôt que vous avez en votre possession une maladie qui pourra nous être utile. Servez-vous du Pic pour injecter l'Extantia calibrique de la Gemme maléfique dans les racines. Piété parviendra tôt ou tard à pénétrer dans ces ruines. Vous devez à tout prix la devancer.

Les TénèbresS'il y a une lueur qu'il nous est permis de discerner au cœur des ténèbres que vous avez libérées, c'est que celles-ci vous sont imputables. Et je sais que vous trouverez le moyen de vous racheter. Si c'était Piété qui les avait relâchées, il est fort probable que nous ne reverrions jamais la lumière du jour.

La LumièreMerci de nous avoir rendu notre réalité. Je pense que nous avons tous eu un aperçu de ce qui pourrait se passer si Piété essayait d'exploiter la puissance des Vaal à ses propres fins.

La vision de YeenaUne montagne façonnée par l'homme dotée de quatre versants abrupts... Il s'agit d'une pyramide. Une architecture vaal.

J'ai parcouru une grande partie de la campagne aux côtés de Piété, mais je n'ai jamais rien vu de tel. Cependant, l'histoire a tendance à enterrer ses morts. Peut-être devriez-vous chercher en dessous plutôt qu'en direction du ciel.

Le Repaire secret{La Garde noire traquera sans relâche celui ou celle qu'elle considère comme un traître. Je représenterai un danger pour tous ceux qui m'entourent, et bientôt pour le reste de ce monde, tant que je n'aurai pas d'endroit où me terrer. Aux dires des Azmériens qui m'ont renseignée sur cette région, le Fourré de l'effroi serait un lieu sauvage particulièrement redoutable. Jamais la Garde noire n'ira m'y chercher. Voyageons séparément pour éviter d'être repérés et retrouvons-nous là-bas.}{La Garde noire traquera sans relâche celui ou celle qu'elle considère comme un traître. Je représenterai un danger pour tous ceux qui m'entourent, et bientôt pour le reste de ce monde, tant que je n'aurai pas d'endroit où me terrer. Aux dires des Azmériens qui m'ont renseignée sur cette région, le Fourré de l'effroi serait un lieu sauvage particulièrement redoutable. Jamais la Garde noire n'ira m'y chercher. Voyageons séparément pour éviter d'être repérées et retrouvons-nous là-bas.}

LibertéPiété est à la recherche de l'une des créations de Maligaro appelée la « Gemme maléfique ». Elle est tout près d'ici, et il ne faut absolument pas que cette femme perverse mette la main dessus.

Vous l'avez déjà en votre possession ? Qu'Innocence soit loué. Bien, apportez-la dans ce village azmérien situé près de la rivière. Je vous retrouverai là-bas, car mes jours au service de la Légion d'ébène sont révolus !

LibertéPiété est à la recherche de l'une des créations de Maligaro appelée la « Gemme maléfique ». Elle est tout près d'ici, et il ne faut absolument pas que cette femme perverse mette la main dessus.

S'il vous plaît, retrouvez-la puis venez me rejoindre dans ce village azmérien situé près de la rivière. Mes jours au service de la Légion d'ébène sont révolus !

SaluerIl suffit de tourner le dos à Wraeclast pour un instant pour qu'il t'en mette plein la figure. J'imagine que c'est ce que tu éprouves en nous rendant visite cette fois-ci ; en tout cas, c'est ce que moi je ressens.

WeylamCrois-moi, j'ai vu bien des choses perturbantes au cours de mon existence, mais un pirate fantôme vivant la porte juste à côté...? Nous devons traverser une époque bien sombre si les vivants se voient obligés de partager leurs appartements avec les morts.

Fil-de-soieJe ne croyais pas qu'il était possible que Fil devienne encore plus bizarre qu'il ne l'était déjà, mais j'ai eu tort à propos de tellement de choses depuis mon arrivée à Wraeclast que je n'aurais pas dû être surprise du tout.

Par contre, il est intéressant de constater que son comportement récent reflète celui de certains Templiers fanatiques que j'ai eu le plaisir douteux de rencontrer quand j'étais à Théopolis. Tout comme eux, Fil semble obsédé par l'idée qu'il doit trouver des réponses sur notre réalité dans un autre plan, divin, éthéré.

Pour ma part, je préfère avoir confiance en notre monde. Les réponses provenant « d'ailleurs » sont rarement celles que l'on souhaite obtenir.

GreustMon pauvre Greust. C'était un homme bon. Un homme fort. Mais maintenant… Je l'ai supplié de ne pas toucher à cette relique. Elle s'était échouée sur le rivage après le séisme et Greust s'est senti obligé de vérifier si elle pouvait représenter un danger pour nous... Pour moi.

La chose impie qui se cache dans cet objet... a possédé Greust. Elle l'a changé en monstre. Nous avons alors tous pris la fuite, et lorsque je me suis retournée... j'ai vu... qu'il tuait ceux qui ne couraient pas assez vite. Il les a exterminés ! Jusqu'aux enfants !

Mon Greust est mort. Je t'en prie, détruis cette chose qui lui a volé son corps.

MaligaroJ'ai bien peur que l'esprit de l'Inquisiteur Maligaro ne soit revenu à la Chambre des péchés. Tu ne le croiseras pas en arpentant ses couloirs ; toutefois, je pense savoir où tu peux le trouver.

Pendant que j'inspectais les Ruines du sacrilège, j'ai appris l'existence d'un plan que Maligaro aurait esquissé à partir de ses propres viscères. Il lui permettait de transférer son esprit dans une autre forme d'existence, une sorte de havre existentiel dans lequel il pourrait se réfugier si jamais la mort tentait de lui mettre le grappin dessus. Voll, ayant essayé de détruire le plan après avoir compris à quoi il servait, l'enferma au cœur des ruines de la Cathédrale de Phrécia.

Trouve ce plan et dépose-le dans la Machine à rêveries située dans l'ancien laboratoire de Maligaro. Et lorsque tu franchiras le seuil de ce qui s'ouvrira devant toi, prépare-toi au pire.

La Carte de Maligaro{J'imagine que d'arracher cette abomination à sa tombe n'a pas été facile. Quand je pense à toutes ces horreurs qui doivent encore rôder sous les Ruines du sacrilège…

Bon, je suppose que les abominations ne manqueront pas là où tu dois te rendre. Dépose ce plan sur la Machine à rêveries de Maligaro et souviens-toi... prépare-toi au pire. Au moins, tu seras en partie disposé à affronter ce qui t'attend.}{J'imagine que d'arracher cette abomination à sa tombe n'a pas été facile. Quand je pense à toutes ces horreurs qui doivent encore rôder sous les Ruines du sacrilège…

Bon, je suppose que les abominations ne manqueront pas là où tu dois te rendre. Dépose ce plan sur la Machine à rêveries de Maligaro et souviens-toi... prépare-toi au pire. Au moins, tu seras en partie disposée à affronter ce qui t'attend.}

MaligaroEt un esprit tordu de moins pour pervertir notre monde. Il reste encore beaucoup à faire, mais nous pouvons au moins nous réjouir à l'idée que Maligaro et ses sinistres créations ne troubleront jamais plus Wraeclast.

Tiens, je sais que toi et Greust ne vous entendiez pas à merveille, mais je crois qu'il aurait insisté pour récompenser ton accomplissement. C'était là une prouesse de guerrier, après tout.

La TanièreLorsque je faisais partie de l'expédition de Piété dans la Chambre des péchés, je suis tombée sur un passage secret. Il avait été vraisemblablement construit par l'Inquisiteur dans le but de déplacer ses créations, de son laboratoire jusqu'à la campagne environnante, sans qu'elles soient détectées, par le biais d'un vieux réseau souterrain. Ces cavernes semblent s'ouvrir sur ce qui fut autrefois des champs cultivables situés près de notre ancien village.

Ce passage pourrait t'être utile, bien que son entrée fût verrouillée la dernière fois où je me suis retrouvée devant elle. Espérons que la clé se cache encore quelque part à proximité.

Le commerceJe sais que toi et Greust entreteniez une sorte de relation commerciale avant que ne survienne son… accident. Comme le veut la tradition azmérienne, ses rares possessions m'ont été léguées. Je suis loin d'être la guerrière qu'il a été, mais j'en connais tout de même suffisamment sur les arcs et les lames.

Voilà au moins une manière pour moi d'honorer sa mémoire — et de m'occuper l'esprit.

GreustOui… je te remercie. Je l'aimais infiniment, mais j'ai su que Greust m'était perdu à l'instant même où il a touché à cette abomination vaal. Je vais pleurer son trépas pendant encore de nombreuses nuits, mais je suis… heureuse que tu aies vengé son honneur et que tu l'aies libéré de son tourment.

Le Collier de GreustIl existe un sanctuaire azmérien reclus dans la Forêt septentrionale. Greust m'y avait emmenée et m'avait expliqué qu'il s'agissait d'un mémorial pour ceux qui avaient vécu avant lui, un endroit où leurs esprits pouvaient reposer en paix. Une fois son moment venu, il souhaitait que sa dépouille soit placée aux côtés des ossements de son peuple. Seulement, son corps... il m'est pénible d'y penser, mais... je doute qu'il ne soit jamais retrouvé. Mais il y a peut-être un moyen d'honorer son désir tout de même. Il m'avait donné son collier de crocs qu'il avait obtenu lors de son passage à l'âge adulte, il me l'avait tendu pour que j'en prenne soin, juste avant que... avant que Ralakesh... C'était comme s'il avait senti ce qui allait arriver.

Pourrais-tu aller porter ce collier au sanctuaire pour moi afin d'offrir à Greust son dernier repos ? Je le ferais bien moi-même, mais le trajet jusqu'à la Forêt septentrionale n'est plus ce qu'il était. Ce pays a changé, et pas pour le mieux.

Le Collier de GreustJ'ai l'impression d'avoir déçu mon pauvre Greust en n'ayant pas pu rapporter ses os au lieu de repos de son peuple. Mais au moins, nous avons fait tout ce que nous pouvions au vu des circonstances. Greust était un homme pragmatique. Il aurait compris.

Tu as tous nos remerciements. Voici quelques-unes des possessions les plus précieuses de Greust. Je suis certaine qu'il aurait voulu que tu en prennes une avec toi.

Éliminer les monstres du RepaireLa Garde noire traquera sans relâche celui ou celle qu'elle considère comme un traître. Je représenterai un danger pour tous ceux qui m'entourent, et bientôt pour le reste de ce monde, tant que je n'aurai pas d'endroit où me terrer. Or, ce lieu me paraît idéal pour y construire un repaire, mais il est infesté de monstres. Pourriez-vous le débarrasser de tout ce qui y constitue une menace ?

Éliminer les monstres du RepaireCe lieu me paraît idéal pour y construire un repaire, mais il est infesté de monstres. Pourriez-vous le débarrasser de tout ce qui y constitue une menace ?

FélicitationsComme c'est curieux… À la mort du dernier monstre, l'air a changé et me paraît maintenant différent. Je n'irais pas jusqu'à dire que vous l'avez « purifié », mais vous avez néanmoins dissipé le voile morbide qui le recouvrait. Je vais rester dans les environs afin de m'assurer que rien de dangereux ne réémerge.

Créer un Repaire{Bienvenue dans notre nouveau repaire, exilé. Je vais commencer à l'aménager de ce pas.}{Bienvenue dans notre nouveau repaire, exilée. Je vais commencer à l'aménager de ce pas.}

L'Établi d'artisanatBon, j'ai pris l'initiative d'effectuer quelques essais. Certaines des modifications magiques apportées par l'Appareil de transmutation devraient toujours être parfaitement sûres. Tentez d'améliorer l'un de vos objets. Nous verrons bien si mes conclusions sont exactes.

L'Établi d'artisanatJ'aurais difficilement pu espérer meilleur résultat. Notez que l'Appareil a besoin de réactifs spéciaux pour être performant, alors ce ne sera pas systématiquement toujours aussi simple.

OriathPlusieurs membres de la Garde noire sont toujours en vie, dispersés aux quatre vents sur le continent, mais leur structure en elle-même s'est écroulée après les événements survenus à Oriath. Je n'aimerais pas tomber par hasard sur une poignée d'entre eux, d'autant plus qu'ils sont maintenant affamés et désespérés, mais je crois que leurs efforts concertés pour nous retrouver ont pris fin. Cela nous permettra de reprendre notre souffle pour affronter les nouveaux problèmes qui s'annoncent.

L'ArtisanatJ'ai récupéré l'Appareil de transmutation de la Chambre des Péchés. Je crois pouvoir le modifier afin d'imprégner notre équipement d'altérations magiques. Cela pourrait impliquer l'intervention de forces obscures que nous ne comprenons pas, mais nous devons tout de même tenter le coup. Wraeclast est un endroit dangereux, alors nous n'irons pas loin si nous ne prenons aucun risque.

Tant que nous aborderons le procédé de manière scientifique et méthodique, nous devrions être en mesure de confectionner notre équipement selon nos besoins.

L'Appareil de transmutationMalachai avait confié cet Appareil de transmutation à Maligaro. Cela me met extrêmement mal à l'aise quand je pense à toutes les horreurs que cet engin a pu contribuer à engendrer.

Mais je ne dois pas oublier que la science n'est pas responsable de ce qui s'est passé dans la Chambre des péchés. La science fournit à l'humanité les outils lui permettant de manipuler le monde ; il revient à chacun de nous de choisir si les capacités qu'elle confère doivent être utilisées pour faire le bien ou le mal.

Maligaro était le mal responsable, et Malachai avant lui. Ensemble, vous et moi allons nous servir de cet Appareil pour défaire les dégâts qu'ils ont causés.

Autres RepairesQuand vous serez dehors, tâchez de rester à l'affût d'autres emplacements potentiels pour un repaire. La Garde noire n'abandonne jamais et elle pourrait, tôt ou tard, se rapprocher dangereusement de cet endroit. Je tiens à avoir un lieu de repli sous la main si d'aventure nous devions prendre la fuite en vitesse.

Votre éducation{Je n'étais pas une enfant prodige, mais je tirais tout de même une grande fierté des réussites que me permettait le champ restreint des sciences acceptées à Oriath. L'archéologie était ma spécialité ; or, Dominus et les siens entretenaient une fascination peu commune pour les artefacts du passé. Et on m'a… on m'a affirmé que j'étais essentielle. Que j'étais importante parce que je pouvais déterminer l'origine vaal d'un artefact simplement en passant la main sur les motifs estompés qui ornaient leur pierre.

J'avais sans doute pris la grosse tête. Quand la Légion d'ébène a ouvert un poste d'archéologue pour son expédition à Wraeclast, j'ai cru que le refus de se porter volontaire de mes collègues était dû à la peur des dangers qui sévissaient sur le continent.

Mais c'est plutôt qu'ils étaient plus avisés que moi. Ils n'avaient pas le droit d'en parler, mais ils étaient tous au courant. Je n'avais pas idée du genre de société à laquelle j'appartenais vraiment jusqu'à ce que je comprenne quelles étaient les aspirations de Piété. J'avais étudié les Vaal. Je connaissais tout de leur chute, ou du moins de la perception tordue que nous en avions grâce aux Templiers. La déferlante meurtrière de Piété… Les Vaal ont donné pour nom à leur orgueil démesuré « l'Apex du sacrifice ». Pour l'Empire éternel, ce fut la Rébellion de la Pureté. Le nôtre, c'est le Temple de Lunaris.

Et je ne sais rien, exilé. Je ne sais rien du tout.

Rien, à part le fait qu'à moins d'apprendre de la manière forte, nous sommes tous condamnés à répéter les erreurs du passé.}{Je n'étais pas une enfant prodige, mais je tirais tout de même une grande fierté des réussites que me permettait le champ restreint des sciences acceptées à Oriath. L'archéologie était ma spécialité ; or, Dominus et les siens entretenaient une fascination peu commune pour les artefacts du passé. Et on m'a… on m'a affirmé que j'étais essentielle. Que j'étais importante parce que je pouvais déterminer l'origine vaal d'un artefact simplement en passant la m

Einhar{La première fois que j'ai rencontré Einhar, je l'ai sous-estimé. Issu de la couche la plus pauvre des Ézomytes, un peuple déjà usé par le malheur dans cette partie du monde, Einhar m'a semblé pouvoir apporter du muscle à notre cause, mais pas grand-chose d'autre.

Comme j'avais tort ! S'il y a quelqu'un qui peut nous éclairer sur le sombre mal qui accable les créatures de Wraeclast, c'est lui. J'ai bien essayé de trouver la source de ce mal, par la recherche d'une équation ou d'un motif récurrent, mais Einhar, sans le savoir, a adopté une approche empirique. En observant et en venant à comprendre chacun des animaux corrompus — et les énergies contenues dans leur sang —, il a davantage fait avancer notre compréhension du problème que j'aurais pu le faire moi-même.

Il se pourrait même qu'un jour il puisse résoudre les symptômes de la Corruption sans jamais en saisir la cause. Résoudre un problème cosmique par une approche brute et humaniste… Soyez assuré, exilé, que ce serait… stupéfiant.}{La première fois que j'ai rencontré Einhar, je l'ai sous-estimé. Issu de la couche la plus pauvre des Ézomytes, un peuple déjà usé par le malheur dans cette partie du monde, Einhar m'a semblé pouvoir apporter du muscle à notre cause, mais pas grand-chose d'autre.

Comme j'avais tort ! S'il y a quelqu'un qui peut nous éclairer sur le sombre mal qui accable les créatures de Wraeclast, c'est lui. J'ai bien essayé de trouver la source de ce mal, par la recherche d'une équation ou d'un motif récurrent, mais Einhar, sans le savoir, a adopté une approche empirique. En observant et en venant à comprendre chacun des animaux corrompus — et les énergies contenues dans leur sang —, il a davantage fait avancer notre compréhension du problème que j'aurais pu le faire moi-même.

Il se pourrait même qu'un jour il puisse résoudre les symptômes de la Corruption sans jamais en saisir la cause. Résoudre un problème cosmique par une approche brute et humaniste… Soyez assurée, exilée, que ce serait… stupéfiant.}

NikoIl est bien intentionné. C'est la première chose que je tiens à dire à son sujet. Je n'ai jamais perçu d'hostilité dans ses actes, mais il est vrai que parfois, ses paroles peuvent s'égarer du chemin duquel il les avait lancées et que son rire peut être légèrement trop enjoué. Je crains qu'une exposition prolongée à ce Sulfite voltaxique ait empoisonné son esprit.

Malgré cela, c'est peut-être le plus qualifié de tout Wraeclast quand il s'agit d'aborder les mystères souterrains — et c'est précisément sous terre que des milliers d'années d'histoire se sont enfouies au fil du temps.

AlvaGrâce à ce livre sur la thaumaturgie du sang vaal, Alva a accès à une puissance dont les académiciens n'ont pu que rêver pendant des siècles. Voyager dans le temps peut sembler aussi fou qu'absurde — et pourtant, j'ai moi-même été témoin de ses incursions.

Qu'elle ait choisi d'utiliser ces dernières à ses seules fins personnelles est à la fois une malédiction et une bénédiction. Oui, nous pourrions accomplir beaucoup plus en voyageant dans le temps, mais le champ d'intérêt plutôt restreint d'Alva a le mérite de maintenir en place la stabilité de la ligne temporelle. Je n'ose imaginer ce qu'il adviendrait de nous à notre époque si, par exemple, nous remontions le temps pour tenter d'assassiner Malachai afin d'empêcher le Cataclysme.

Cesserions-nous d'exister ? Ou créerions-nous simplement un second Wraeclast dans lequel le Cataclysme n'aurait jamais eu lieu ? Trop cogiter là-dessus pourrait faire perdre la raison à n'importe qui…

Jun{Jun préfère rester à l'écart. De toute évidence, elle n'a pas l'habitude de faire confiance aux étrangers. Après l'avoir longuement observée, j'en viens à la conclusion qu'elle surmonte la perte de son akhara en mettant tout son être au service de sa mission. C'est un comportement admirable, mais dangereux. Veillez bien sur elle, exilé.}{Jun préfère rester à l'écart. De toute évidence, elle n'a pas l'habitude de faire confiance aux étrangers. Après l'avoir longuement observée, j'en viens à la conclusion qu'elle surmonte la perte de son akhara en mettant tout son être au service de sa mission. C'est un comportement admirable, mais dangereux. Veillez bien sur elle, exilée.}

ZanaJ'ai entendu parler de Zana pour la première fois à Oriath. J'ai même éprouvé un peu du mépris envers elle et son peuple que Dominus attendait de la part de la communauté scientifique « approuvée par l'Église ». Maintenant que tous ces mensonges sont dissipés, je vois qu'elle est une femme de science comme moi et qu'elle se consacre entièrement à sa cause.

Les forces auxquelles elle s'oppose sont extérieures aux préoccupations de notre monde. Je dois m'occuper d'abord et avant tout des problèmes logistiques et politiques de Wraeclast, mais je reconnais que Zana nous protège à sa manière.

NavaliQue Navali existe dans son état actuel est pour le moins curieux. Elle est lucide, intelligente et capable d'agir selon sa volonté. Dans une contrée où les morts reviennent sous la forme de monstres sans cervelle n'ayant d'yeux que pour la destruction, Navali détonne, c'est le moins que l'on puisse dire. Je la soupçonne d'être digne de confiance grâce à une parcelle d'essence karuie demeurée en elle, une parcelle qui aurait préservé son sens de l'honneur, du devoir et du respect. Si Piété ou Dominus devaient revenir sous une telle forme, les conséquences seraient inimaginables.

Le Rêve de Héléna{Pendant mon sommeil, au milieu d'un rêve, je me suis soudain sentie sur le point d'avoir une révélation exceptionnelle. D'une main, je tenais l'un des orbes violets de Navali et, en guise de préparation pour l'une des incursions de thaumaturgie sanglante d'Alva, je m'étais ouvert la paume de l'autre. Dans ce rêve, telle une balance, je maintenais ces deux forces en équilibre.

Non, elles ne faisaient qu'un et j'étais plutôt prisonnière de leur vortex éternel.

Dans ce vortex, au-dessus de moi, criant, hurlant, se démenant et croassant, s'étendait la toile de la vie dont m'avait parlé Einhar. En dessous de moi, silencieux, magmatiques, figés, rapaces, se trouvaient tous les cauchemars souterrains que NIko avait mis au jour au cours de ses fouilles.

J'ai d'abord cru être le centre d'un étrange numéro d'équilibriste, mais ce n'était pas le cas. Car tout ceci n'était qu'un rêve ; un rêve, un irréel que Zana forgeait plus loin devant. J'ai alors compris que j'étais moi-même située à l'arrière, fabriquant le concret, le réel. Je n'étais pas au centre. C'est vous qui l'étiez.

Trouvez-vous un sens à ce rêve, exilé ? Même s'il ne signifiait rien, il reflète tout de même la vérité. Chacun de nous quatre porte l'extrémité d'axes impossibles et vous, vous en unissez les forces.

Et, tous ensemble, nous affrontons la tempête.}{Pendant mon sommeil, au milieu d'un rêve, je me suis soudain sentie sur le point d'avoir une révélation exceptionnelle. D'une main, je tenais l'un des orbes violets de Navali et, en guise de préparation pour l'une des incursions de thaumaturgie sanglante d'Alva, je m'étais ouvert la paume de l'autre. Dans ce rêve, telle une balance, je maintenais ces deux forces en équilibre.

Non, elles ne faisaient qu'un et j'étais plutôt prisonnière de leur vortex éternel.

Dans ce vortex, au-dessus de moi, criant, hurlant, se démenant et croassant, s'étendait la toile de la vie dont m'avait parlé Einhar. En dessous de moi, silencieux, magmatiques, figés, rapaces, se trouvaient tous l

L'Ordre du DjinnL'Ordre du Djinn existe réellement ? Si vous saviez ce que cela représente pour l'archéologue que je suis ! Il est vrai qu'à l'époque je n'étais qu'une apprentie, mais tout de même, mes collègues refusaient de m'écouter avec une obstination qui frôlait l'absurde. J'étais persuadée qu'il y avait une bonne raison pour expliquer l'absence systématique de tous les artefacts mythiques que nous cherchions. J'en étais si convaincue que, dès qu'un confrère me disait qu'il partirait en expédition pour récupérer un objet à la renommée mythologique notoire, je pariais un mois de salaire que l'artefact ne se trouverait pas là où il était censé être.

Jamais je n'ai perdu l'un de ces paris et maintenant, je sais que j'avais vu juste, même si je ne connaissais pas le nom de cette organisation secrète de gardiens de reliques avant aujourd'hui. L'Ordre du Djinn a trouvé et gardé en lieu sûr tous ces puissants artefacts il y a longtemps, et c'est tant mieux. Il serait catastrophique que de telles sources de pouvoir tombent dans les mains d'hommes comme Dominus.

KitavaNous vous sommes tous redevables pour ce que vous avez accompli. Si Oriath est encore debout aujourd'hui, c'est grâce à votre héroïsme. En ce qui me concerne, sachez que je ferai tout ce qui est en mon pouvoir pour continuer à vous apporter mon aide.