Officier Kirac Audio /24 ⍟

Officier Kirac Audio /24 ⍟

TitleNomAudio
PrésentationsJe suis Kirac, pisteur et officier de l'Avant-garde citoyenne d'Oriath. Nous sommes la ligne de front, celle qui s'assure que plus jamais d'autres Kitava ou Innocence ne nous tomberont dessus par surprise. Les Templiers ont dissimulé la véritable nature du monde à la population, mais maintenant le rhoa est sorti du sac et nous allons garder les deux yeux ouverts. Ou le seul qui reste, en ce qui me concerne.

Le frère de Kirac{Je vais aller droit au but, Déicide. J'ai un souci et vous êtes peut-être le seul qui puisse m'aider à y remédier.

Baran, mon frère cadet, s'est acoquiné il y a quelque temps avec une fanatique du nom de Zana Caeserius, qui jouit d'une petite célébrité dans certains quartiers. Plusieurs de ceux qui ont travaillé avec elle sont devenus zinzins et ont été surpris à déblatérer des inepties au coin des rues ou à interpeller les citoyens au hasard… Vous comprenez pourquoi je m'inquiète. J'ai de bonnes raisons de croire qu'elle travaille dans un vieux Laboratoire des Templiers près de la Place. Allons-y tout de suite.}{Je vais aller droit au but, Déicide. J'ai un souci et vous êtes peut-être la seule qui puisse m'aider à y remédier.

Baran, mon frère cadet, s'est acoquiné il y a quelque temps avec une fanatique du nom de Zana Caeserius, qui jouit d'une petite célébrité dans certains quartiers. Plusieurs de ceux qui ont travaillé avec elle sont devenus zinzins et ont été surpris à déblatérer des inepties au coin des rues ou à interpeller les citoyens au hasard… Vous comprenez pourquoi je m'inquiète. J'ai de bonnes raisons de croire qu'elle travaille dans un vieux Laboratoire des Templiers près de la Place. Allons-y tout de suite.}

Baran{Baran m'a écrit plusieurs lettres. Il m'y a annoncé qu'il s'en allait en expédition avec Caeserius et plusieurs exilés compétents. La crisette de Kitava m'a tenu éloigné d'Oriath, mais mon frère devrait être rentré depuis longtemps à l'heure qu'il est. Je sais que partir à la recherche du frangin de quelqu'un est une tâche insignifiante pour un Déicide, mais j'ai un mauvais pressentiment à propos de cette histoire.}{Baran m'a écrit plusieurs lettres. Il m'y a annoncé qu'il s'en allait en expédition avec Caeserius et plusieurs exilés compétents. La crisette de Kitava m'a tenu éloigné d'Oriath, mais mon frère devrait être rentré depuis longtemps à l'heure qu'il est. Je sais que partir à la recherche du frangin de quelqu'un est une tâche insignifiante pour une Déicide, mais j'ai un mauvais pressentiment à propos de cette histoire.}

BaranJe savais que j'aurais dû tout laisser tomber et revenir dès que Baran m'a écrit qu'il s'était acoquiné avec cette fanatique. On va le retrouver. Et réparer mon erreur.

BaranIl est dans le pétrin, mais il peut compter sur nous pour lui porter secours. Grâce à mon aide et à mes compétences, vous pourrez le retrouver en un rien de temps.

BaranVous avez vu mon frère ? Il est toujours en vie ? Dans ce cas, trouver son sanctuaire sera notre prochain objectif.

Baran{Il n'a pas l'air dans son assiette. Poursuivons nos recherches. Je sais qu'il peut encore être sauvé, exilé.}{Il n'a pas l'air dans son assiette. Poursuivons nos recherches. Je sais qu'il peut encore être sauvé, exilée.}

BaranOn ne peut plus rien y faire : Baran ne peut être sauvé. Caeserius… savait-elle quel serait le prix à payer ? Savait-elle à quel sort elle condamnait mon frère ? Je ne lui en veux pas d'avoir tout mis en œuvre pour secourir son père, mais n'empêche qu'au bout du compte, nous sommes forcés d'abandonner Baran aux griffes de la folie éternelle. On ne peut rien y faire, mais ça ne fait pas moins mal pour autant.

Zana CaeseriusSi Caeserius est encore en vie, alors je vais la pister et la livrer enchaînée pour qu'elle soit jugée. Ce n'est pas à moi de décider si rôder dans les rues d'Oriath à l'aide d'une technologie mystique qui explose est un crime passible de prison. Les nouveaux Magistrats citoyens s'en chargeront.

Zana CaeseriusJ'avais l'intention d'emmener Caeserius devant les Magistrats, mais Baran semble vraiment être dans de sales draps. C'est contraire à ma position au sein de l'Avant-garde citoyenne, mais comme je crois avoir gagné mon droit au jugement, je déclare qu'on devrait agir avec elle jusqu'à ce qu'on retrouve mon frère.

Zana CaeseriusCaeserius a la tête sur les épaules. Je commence à croire que sa réputation de fanatique n'est pas méritée. Aux dires de certains, le fait qu'elle et ses amis exilés aient détruit cet « Ancien » aurait rendu service à Wraeclast alors que pratiquement personne n'est au courant. Bien sûr, mon opinion dépend de s'ils disent la vérité et de la possibilité que mon frère puisse bien être sauvé.

Zana CaeseriusAu fond de mon cœur, je la tiens pour responsable de ce qui est arrivé à Baran. S'il était tout simplement mort, ce serait une chose, mais il est en proie à la folie éternelle à cause d'elle. Je ne peux pas nier cette amertume ; cependant, le devoir appelle. Et le devoir, en l'occurrence, c'est le peuple. Si on essayait d'expliquer tout ça aux Magistrats citoyens, Caeserius serait jetée en prison pour association de malfaiteurs et on serait tous envoyés chez les fous pour nos histoires à dormir debout. On doit affronter ce « Sirus » ensemble, quels que soient mes griefs à l'égard de Caeserius.

L'explosionMon frère a mentionné un dispositif similaire dans ses lettres. Il affirmait qu'ils l'utilisaient pour ouvrir des passages vers des pays lointains, allez savoir ce que ça signifie… Peu importe le fonctionnement de ce machin, il est de toute évidence dangereux s'il peut exploser de la sorte, alors on va devoir bosser à l'écart des civils. Je vais réquisitionner une équipe de bricoleurs et d'ingénieurs. On va certainement pouvoir construire un appareil similaire grâce aux notes qui se trouvent dans ce labo. Votre repaire fera une bonne base d'opérations. Oui, je sais où il se situe ; j'ai gravi les échelons en tant que pisteur, je vous le rappelle.

La Chambre forte de VénariusUne rumeur circule comme quoi ce dispositif aurait été construit par Vénarius, un ancien Haut templier. Si les composants improbables dont on a besoin se trouvent quelque part dans le royaume des mortels, ce sera certainement dans la Chambre forte de Vénarius, située dans le Reliquaire.

Cependant, on va devoir mettre la main sur la clé qui nous permet de l'ouvrir. Vénarius a été remplacé par Dominus, celui-là même qui a décrété comme hérétiques les travaux de son prédécesseur et qui les a mis sous clé en se servant de leur nature blasphématoire comme prétexte. Un ramassis de conneries pour garder ces secrets pour lui, à n'en pas douter. Un homme tel que Dominus aura certainement conservé cette clé tout près de lui. Mon petit doigt me dit qu'elle se trouve dans son ancien cabinet au Tribunal des Templiers. Commençons par là.

Le Dispositif cartographiqueJe pense pouvoir assembler les pièces en suivant les plans qu'on a trouvés. Faites attention. Soit ça va marcher parfaitement, soit ça va exploser. Si on se fie à ce qu'on a vu précédemment, ça pourrait même faire les deux en même temps.

L'Atlas des MondesJ'ai trouvé une carte spécialisée près du vieux dispositif dans le Laboratoire des Templiers. Je crois qu'on peut la remplir pour suivre notre progression.

Le Dispositif cartographiqueLe dispositif semble s'être stabilisé, mais je n'ai aucune idée où ses portails peuvent bien conduire. D'habitude, mon instinct de pisteur m'oriente à peu près dans la bonne direction, mais là, j'avoue avoir le tournis rien qu'à y penser… La dernière lettre de Baran incluait une petite carte rudimentaire taillée dans la pierre censée me permettre de le suivre s'il lui arrivait quoi que ce soit. Je n'y comprenais rien à rien à l'époque, mais maintenant j'y vois plus clair.

Insérez cette carte dans la machine. J'ai la certitude qu'il s'agit de notre destination.

Baran{Après tous ces événements, je suis incapable de passer à autre chose. Continuons à poursuivre Baran, exilé. Continuons à tenter de le sauver. Nous ne succomberons pas à cette même folie, car je vais rester dans le monde réel. Je suis celui qui brûle d'envie de le retrouver, et vous êtes celui qui en a la force. Tant que nous maintiendrons séparés l'envie et la force, l'Atlas ne pourra pas nous coincer.

Et le jour viendra où nous trouverons le moyen de secourir mon frère.}{Après tous ces événements, je suis incapable de passer à autre chose. Continuons à poursuivre Baran, exilée. Continuons à tenter de le sauver. Nous ne succomberons pas à cette même folie, car je vais rester dans le monde réel. Je suis celui qui brûle d'envie de le retrouver, et vous êtes celle qui en a la force. Tant que nous maintiendrons séparés l'envie et la force, l'Atlas ne pourra pas nous coincer.

Et le jour viendra où nous trouverons le moyen de secourir mon frère.}

ZanaMerci bien, mais je vais garder mon avis sur Zana pour moi. Euh, Caeserius, dis-je. Cela dit, il semblerait que quelqu'un aurait déclaré aux Magistrats qu'elle est innocente de toute soi-disant activité perfide… C'est drôle, quand même.

La CitadelleCaeserius est une cartographe de talent, mais elle n'a aucune connaissance martiale du terrain. Si je cherchais à construire une forteresse, je sais précisément où j'arrêterais mon choix. J'ai indiqué l'endroit en question dans votre Atlas. Caeserius devrait être en mesure de vous y envoyer.

La CitadelleAu vu de la piste laissée par notre proie, je parierais que la forteresse est située… là. Je vous ai indiqué l'endroit dans votre Atlas. Caeserius devrait être en mesure de vous y envoyer.

OriathOn dirait bien que c'était la fois de trop. L'Avant-garde a procédé à la plus grosse opération d'évacuation de l'histoire, à l'aide de centaines de navires… Et c'est ainsi qu'Oriath fut abandonnée. Après la domination des Templiers, les mesures de répression sous Innocence, le massacre perpétré par Kitava et, enfin, la ruine causée par Sirus, il est évident que notre petite île n'est pas un lieu pour les hommes. On pourrait aller jusqu'à la qualifier de maudite, bien que nous ne soyons pas entièrement irréprochables devant tous ces désastres.

Il est assez ironique que les Oriathéens dépendent dorénavant des Karuis, qui furent autrefois nos esclaves. Je dis souvent : « bottez les fesses d'un rhoa et il vous éclatera la tête un jour ou l'autre », mais j'ai sous-estimé le sens de l'honneur de nos nouveaux hôtes. Ils ont changé depuis la mort de leurs dieux… et nous aussi, après le départ des nôtres. Je n'étais pas croyant, mais je le sens pourtant. Nous sommes livrés à nous-mêmes à présent.

Il va nous falloir travailler ensemble pour affronter l'avenir…

Fouiller{J'ai mal à l'œil rien qu'à les regarder. C'est exactement ce qu'on cherchait : des angles qui n'ont aucun sens, des formes qui ne devraient pas exister et des coins qui piègent le regard. Installons-les dans le dispositif et voyons ce qui se passe. Rejoignez-moi dans votre repaire, exilé.}{J'ai mal à l'œil rien qu'à les regarder. C'est exactement ce qu'on cherchait : des angles qui n'ont aucun sens, des formes qui ne devraient pas exister et des coins qui piègent le regard. Installons-les dans le dispositif et voyons ce qui se passe. Rejoignez-moi dans votre repaire, exilée.}

Le Rivage karuiCertains prétendent que l'Avant-garde citoyenne a échoué sa mission, mais je crois au contraire que nous l'avons accomplie de manière spectaculaire. Oriath n'est peut-être plus que ruines, mais son peuple survivra, parce que vous et moi nous sommes aventurés dans l'inconnu pour affronter des dangers qui auraient anéanti Wraeclast.

La vie sur l'Archipel karui sera rude, mais nous avons traversé bien pire à maintes reprises. Nous nous en sortirons.