Tane Octavius Audio /21 ⍟

Tane Octavius Audio /21 ⍟

TitleNomAudio
Présentations{Pas un pas de plus, à moins que vous ayez envie de faire la connaissance du contenu de mes fioles. Je suis Tane, un homme désormais libre qui compte bien le rester.

La confiance n'est jamais donnée à la légère, exilé, elle se gagne. Or, vous n'en êtes pas encore là. En revanche, j'ai quelque chose d'autre à vous donner : une opportunité.}{Pas un pas de plus, à moins que vous ayez envie de faire la connaissance du contenu de mes fioles. Je suis Tane, un homme désormais libre qui compte bien le rester.

La confiance n'est jamais donnée à la légère, exilée, elle se gagne. Or, vous n'en êtes pas encore là. En revanche, j'ai quelque chose d'autre à vous donner : une opportunité.}

L'AlchimieMon maître appelait « alchimie » la science de changer les érudits en imbéciles. N'importe quel abruti en possession d'un alambic peut essayer de transformer le plomb en or ou de concocter un élixir d'éternelle jeunesse, et en cela maître Lucan n'était pas différent. Mais les hommes comme lui ne voient que rarement la magie alchimique de près : le bouillonnement soudain d'un liquide, la chaleur qui vous enveloppe les mains, les couleurs chatoyantes et les odeurs infectes. La connaissance se perd lorsqu'on l'aborde à distance.

En fait, le pouvoir de l'alchimie n'est pas de transmuter une chose en une autre ou de créer des miracles. Son pouvoir réside dans l'isolement et l'extraction des composants. De parvenir à trouver la pureté dans le chaos.

Le Maître de TaneÀ Oriath, j'étais au service d'un homme nommé Lucan Octavius, un riche alchimiste de haut rang. Je l'appelle mon maître, car j'étais à la fois son apprenti et son esclave. Les travaux de Lucan nécessitaient la manipulation d'éléments souvent très chauds et, surtout, extrêmement dangereux. Une tâche qui ne sied guère à un homme de prestige. C'est ainsi qu'un esclave tel que moi en vint à apprendre les subtilités de l'alchimie.

Lucan n'était pas… celui qu'il prétendait être. Il était plus redoutable, plus explosif et plus instable que tous les ingrédients que j'ai pu manipuler. En public, il adoptait un comportement affable et paternel ; en privé, c'était un homme dont la violence n'avait d'égale que la dépravation.

Je ne déplore pas ce qu'il lui est arrivé. Je regrette seulement le rôle que j'ai pu jouer quant à son sort.

L'Exil{Parmi les exilés que vous avez croisés, combien étaient innocents ? Nous sommes ici parce que nous sommes violents, parce que nous avons enfreint la loi du pays.

J'ai tué mon maître. Ce n'est pas sa mort que je déplore, mais bien le fait que ce soit moi qui l'aie provoquée. C'était un homme malade aux inclinations particulièrement sombres. Nul procédé alchimique n'aurait pu guérir la maladie qui lui rongeait l'esprit. Une maladie qu'il m'a transmise.

Jamais je n'avais fait usage de la violence avant ce jour-là. Avant ce jour-là, il m'était même impossible de comprendre comment un homme pouvait ôter la vie à un autre. Mais Lucan a su faire éclater en moi une colère que je me croyais incapable d'éprouver. Elle m'a submergé, m'a comme extrait de mon propre corps. Lorsque j'ai enfin retrouvé mes esprits, mon maître était mort.

Cette colère, cette noirceur réside toujours en moi, exilé. Et elle est la raison pourquoi nous sommes ici.}{Parmi les exilés que vous avez croisés, combien étaient innocents ? Nous sommes ici parce que nous sommes violents, parce que nous avons enfreint la loi du pays.

J'ai tué mon maître. Ce n'est pas sa mort que je déplore, mais bien le fait que ce soit moi qui l'aie provoquée. C'était un homme malade aux inclinations particulièrement sombres. Nul procédé alchimique n'aurait pu guérir la maladie qui lui rongeait l'esprit. Une maladie qu'il m'a transmise.

Jamais je n'avais fait usage de la violence avant ce jour-là. Avant ce jour-là, il m'était même impossible de comprendre comment un homme pouvait ôter la vie à un autre. Mais Lucan a su faire éclater en moi une colère que je me croyais incapable d'éprouver. Elle m'a submergé, m'a comme extrait de mon propre corps. Lorsque j'ai enfin retrouvé mes esprits, mon maître était mort.

Cette colère, cette noirceur réside toujours en moi, exilée. Et elle est la raison pourquoi nous sommes ici.}

Les CatalyseursEn alchimie, certaines transmutations s'opèrent quasi instantanément, tandis que d'autres requièrent beaucoup de patience. Or, il n'est pas surprenant qu'une profession poursuivant des objectifs aussi miraculeux attire des gens dont la patience n'est pas le point fort. C'est là qu'entre en scène l'importance de la découverte des catalyseurs : des additifs qui accélèrent le processus de transmutation sans l'influencer pour autant.

Vous les trouverez utiles pour la recherche, par exemple, de propriétés latentes dans certains matériaux. Le genre d'entreprise qui peut d'habitude prendre plusieurs années.

Vos objectifs{La tâche que je vous ai confiée est dangereuse. Affronter la cruauté, extraite et matérialisée, qui réside dans les êtres vivants n'est pas une besogne que je souhaiterais à quiconque. Et, pourtant, c'est précisément ce pour quoi je vous ai sollicité. Vous devez sans doute vous demander dans quel but je cherche à isoler cette noirceur.

Il fut un temps où je croyais qu'il s'agissait d'un symptôme de la corruption qui infeste Wraeclast, mais aujourd'hui j'ai la conviction qu'il s'agit plutôt de quelque chose de plus primitif et universel. Une partie intégrante de notre être, inconnue jusqu'ici. Mieux la comprendre, c'est mieux comprendre la vie dans son ensemble. N'est-ce pas une raison suffisante ?

Non ? Bon. Il y a autre chose, mais l'expliquer risque de prendre un certain temps.}{La tâche que je vous ai confiée est dangereuse. Affronter la cruauté, extraite et matérialisée, qui réside dans les êtres vivants n'est pas une besogne que je souhaiterais à quiconque. Et, pourtant, c'est précisément ce pour quoi je vous ai sollicitée. Vous devez sans doute vous demander dans quel but je cherche à isoler cette noirceur.

Il fut un temps où je croyais qu'il s'agissait d'un symptôme de la corruption qui infeste Wraeclast, mais aujourd'hui j'ai la conviction qu'il s'agit plutôt de quelque chose de plus primitif et universel. Une partie intégrante de notre être, inconnue jusqu'ici. Mieux la comprendre, c'est mieux comprendre la vie dans son ensemble. N'est-ce pas une raison suffisante ?

Non ? Bon. Il y a autre chose, mais l'expliquer risque de prendre un certain temps.}

Votre visionPour faire apparaître une créature de noirceur, nous utilisons la chair des morts. Nous la détruisons, en soutirons la malice qui l'habite et lui donnons corps. Mon espoir est qu'un jour nous réussissions à faire l'inverse : détruire cette noirceur tout en laissant la chair intacte.

Pour parvenir à cette fin, j'ai fait l'acquisition d'un liquide d'une infinie rareté, qui ne connaît pas d'équivalent dans ce monde : l'essence même d'un être humain. Son âme, pour ainsi dire. L'individu à qui elle appartenait était d'une cruauté sans bornes, ou du moins c'est ce qu'on raconte, mais il n'était pas exempt de quelques sursauts de gentillesse. Ce liquide est suffisamment puissant pour être injecté dans une entité tout aussi cruelle et se voir octroyer une seconde vie.

Maintenant, imaginez si nous pouvions ensuite détruire la Noirceur. Cette âme cruelle en serait-elle purifiée ? Pourrait-elle être ramenée, non seulement à la vie, mais du précipice de la damnation ?

Tel est mon véritable objectif.

PiétéMon maître était au courant des machinations fomentées par l'élite des Templiers dont Piété faisait partie. Je ne peux m'empêcher de me sentir des affinités avec elle : nous avons tous deux renoncé à nos véritables noms, bien qu'elle l'ait fait de son plein gré, et nous avons tous deux cherché à devenir quelqu'un. Là où nous différons, c'est par la manière dont elle a réussi à se faire connaître. Je comprends fort bien sa soif de savoir, mais je ne peux approuver ses méthodes employées pour l'étancher.

S'il s'avère vrai qu'elle a voulu se racheter lors de ses derniers instants, alors cela jette une lumière intéressante sur notre exploration de la Noirceur. Peut-être est-ce notre mortalité qui nous pousse à faire le bien, à réprimer nos pulsions primaires… Nos actions nous survivent, après tout.

Navali{Gardez vos distances avec elle, exilé. Jadis, au cours d'une nuit horrible, mon maître est entré dans une fureur effroyable et m'a battu jusqu'aux portes de la mort elle-même. Pendant quelques instants, je me suis vu marcher dans d'étranges couloirs gris.

Navali était là, m'observant sans ciller, tel le héraut de quelque chose de bien plus grand…

Elle était là et elle m'a parlé. Elle m'a annoncé que mon destin n'était pas de rejoindre les Couloirs des Morts cette nuit-là, mais que nous nous reverrions ultérieurement. Ce sont là les souvenirs estompés d'un enfant terrifié et traumatisé, peut-être rien de plus qu'un cauchemar idiot, mais je ne peux réprimer un frisson quand elle pose son regard violet sur moi… car je vois qu'elle me reconnaît.}{Gardez vos distances avec elle, exilée. Jadis, au cours d'une nuit horrible, mon maître est entré dans une fureur effroyable et m'a battu jusqu'aux portes de la mort elle-même. Pendant quelques instants, je me suis vu marcher dans d'étranges couloirs gris.

Navali était là, m'observant sans ciller, tel le héraut de quelque chose de bien plus grand…

Elle était là et elle m'a parlé. Elle m'a annoncé que mon destin n'était pas de rejoindre les Couloirs des Morts cette nuit-là, mais que nous nous reverrions ultérieurement. Ce sont là les souvenirs estompés d'un enfant terrifié et traumatisé, peut-être rien de plus qu'un cauchemar idiot, mais je ne peux réprimer un frisson quand elle pose son regard violet sur moi… car je vois qu'elle me reconnaît.}

TukohamaBien que mes connaissances sur mon héritage naturel soient limitées, elles sont suffisantes pour me permettre de comprendre les implications de votre victoire contre le dieu karui de la Guerre. Est-ce son long sommeil qui l'a affaibli, ou est-ce que les pouvoirs des dieux ont été nettement exagérés à travers l'évolution des mythes ? Quelle qu'en soit la raison, cela signifie que nous n'obtiendrons aucune aide divine face à la Noirceur intrinsèque. Les dieux ne sont pas les protecteurs de l'humanité que plusieurs voyaient en eux.

OriathOriath est devenue inhabitable. Cela lui pendait au nez, si vous voulez mon avis. Est-ce que j'éprouve de la tristesse pour les victimes ? Bien sûr. Je ne suis pas un monstre. Mais la tristesse et la rancune peuvent très bien coexister. Heureusement pour nous, nous n'avons nul besoin de vivre à Oriath, seulement d'y travailler, et mon laboratoire sous-terrain est pratiquement indemne.

Gros échantillonsBien qu'il nous reste encore beaucoup à découvrir grâce aux êtres peuplant Wraeclast et Oriath, je souhaiterais vérifier mon hypothèse comme quoi la Noirceur ne serait pas simplement une particularité propre au lieu où nous vivons.

Certaines rumeurs stipulent qu'il existerait un moyen de visiter… d'autres endroits. Je ne suis pas un expert en la matière, mais si vous prévoyez d'effectuer un tel voyage, je vous demanderai alors de poursuivre votre recherche d'échantillons. Si jamais vous en trouviez qui contiennent une grande quantité de Noirceur, ce ne serait pas plus mal.

Sans ce laboratoire, je n'oserais sans doute pas relâcher de telles entités dans la nature ; ici, au moins, elles peuvent être confinées, à défaut d'être maîtrisées.

Gros échantillons{Je pourrais difficilement être plus satisfait des échantillons que vous avez trouvés. Pour notre sécurité et celle de ceux qui nous entourent, nous devons pratiquer l'extraction ici, dans le laboratoire. Déposez-les dès que vous êtes prêt.}{Je pourrais difficilement être plus satisfait des échantillons que vous avez trouvés. Pour notre sécurité et celle de ceux qui nous entourent, nous devons pratiquer l'extraction ici, dans le laboratoire. Déposez-les dès que vous êtes prête.}

Gros échantillonsVotre victoire est un grand soulagement ; je dois admettre avoir eu quelques instants de doutes. Malheureusement, la pitoyable flaque de fluides qui gît à nos pieds est tout ce qui reste de l'échantillon que j'ai ajouté, et il me paraît inchangé. Je vais tout faire nettoyer et nous reprendrons avec des échantillons différents.

Le Laboratoire de Tane{Bienvenue, exilé. Ce manoir, ainsi que tout ce qu'il contient, appartenait autrefois à maître Lucan. C'est ici, dans ce laboratoire, que son destin fut scellé et que le mien m'apparut.

Il paraît que le reste de sa famille ne s'en est pas mieux sorti lorsque Kitava est revenu. Pardonnez-moi si je ne pleure pas leur disparition. Nos rapports étaient plutôt… compliqués.

S'il y a quelque chose de positif à tirer de la destruction d'Oriath par Kitava, c'est qu'en ayant maintenant accès à ce laboratoire, nous pourrons nous montrer plus ambitieux avec nos expériences.}{Bienvenue, exilée. Ce manoir, ainsi que tout ce qu'il contient, appartenait autrefois à maître Lucan. C'est ici, dans ce laboratoire, que son destin fut scellé et que le mien m'apparut.

Il paraît que le reste de sa famille ne s'en est pas mieux sorti lorsque Kitava est revenu. Pardonnez-moi si je ne pleure pas leur disparition. Nos rapports étaient plutôt… compliqués.

S'il y a quelque chose de positif à tirer de la destruction d'Oriath par Kitava, c'est qu'en ayant maintenant accès à ce laboratoire, nous pourrons nous montrer plus ambitieux avec nos expériences.}

Don d'organesQu'est-ce qui fait de vous ce que vous êtes, ou qui fait de moi ce que je suis ? Certains affirment que c'est l'âme, une chose intangible qui existerait avant notre naissance et qui perdurerait après notre trépas. Cependant, j'ai vu en ces contrées des âmes qui foulent la terre sans rien pour les distinguer des rats ou des rhoas.

Non, il y a autre chose. Une chose que personne n'a encore découverte. Un chuchotement, une flamme scintillante qui brûle chaque parcelle de notre être jusqu'à ce qu'elle s'éteigne. Mais qu'adviendrait-il si nous parvenions à la capturer avant son extinction ? Si nous la mettions en bouteille ? Si nous la conservions et, qui sait, lui fournissions une nouvelle mèche qui lui permettrait de brûler à nouveau ?

Il ne manque pas de bêtes féroces dans les parages. Tuez-en quelques-unes, prélevez certains de leurs organes et rapportez-les-moi. Ensemble, nous découvrirons l'essence du soi.

Don d'organesCes échantillons que vous avez récupérés, aussi répugnants soient-ils, renferment d'innombrables secrets. La chair, le sang, les os et les tendons ne sont qu'un voile, un masque qui dissimule ce qui nous anime réellement : la Noirceur intrinsèque. Les pulsions, les instincts primaires que nous réprimons, trop souvent en vain. Cette Noirceur se tapit en nous dans l'attente d'un instant de faiblesse — de cet instant qui lui permettra de prendre le dessus sur notre libre arbitre. Un meneur d'esclaves cruel et invisible.

Mais il nous est possible de l'amadouer pour le faire sortir…

Mon maître appelait ceci l'Eau du Pécheur, une préparation qu'il a cherché à parfaire toute sa vie durant. Il en administrait à ses enfants et gribouillait des notes tandis qu'ils me battaient. Honnêtement, je ne crois pas que sa mixture était plus efficace que son élixir d'immortalité, mais cela n'a pas adouci leurs coups pour autant.

Sa formule était inexacte, mais son idée de base était sensée. Vous allez bientôt constater que la mienne, elle, fonctionne parfaitement.

Veuillez déposer les échantillons dans le bocal et dégainez vos armes. Vous allez faire la rencontre de la Noirceur qui nous anime.

Don d'organes{Avez-vous maintenant une meilleure idée de ce à quoi nous sommes confrontés, Oriathéen ? Voilà ce qui sommeillait dans les créatures qui rôdaient à proximité. Quelle noirceur dort en moi ? En vous ? En réussissant à la faire sortir, parviendrons-nous à mettre au grand jour ce qui fait de nous… ce que nous sommes ?

Méditez bien là-dessus, car lors de notre prochaine rencontre, nous nous lancerons à la recherche de la réponse.}{Avez-vous maintenant une meilleure idée de ce à quoi nous sommes confrontés, Oriathéenne ? Voilà ce qui sommeillait dans les créatures qui rôdaient à proximité. Quelle noirceur dort en moi ? En vous ? En réussissant à la faire sortir, parviendrons-nous à mettre au grand jour ce qui fait de nous… ce que nous sommes ?

Méditez bien là-dessus, car lors de notre prochaine rencontre, nous nous lancerons à la recherche de la réponse.}

La Création d'un MétamorpheJ'ai mis au point un nouveau test d'isolement de la Noirceur. Il ne manque plus que les échantillons. Prélevez-les des corps auxquels ils sont attachés et nous pourrons commencer.

La Création d'un Métamorphe{Vous avez les échantillons ? Alors, veuillez les déposer dans le bocal et tenez-vous prêt. Si l'inoculation échoue, la Noirceur se manifestera aussi rapidement que brutalement.}{Vous avez les échantillons ? Alors, veuillez les déposer dans le bocal et tenez-vous prête. Si l'inoculation échoue, la Noirceur se manifestera aussi rapidement que brutalement.}

La Création d'un MétamorpheDes progrès lents n'en demeurent pas moins des progrès. Ne perdez pas de vue notre objectif.