Alva Audio /19 ⍟

Alva Audio /19 ⍟

TitleNomAudio
Parler à Alva{Désolée, exilé. Je suis occupée.}{Désolée, exilée. Je suis occupée.}

Présentations{Les dieux soient loués ! Vous n'êtes pas exactement un saint, à ce que je peux voir. Mais qui suis-je pour remettre en cause la forme sous laquelle m'apparaît ma providence ?

Je me présente : je suis la grande Alva Valaï, chasseuse de reliques hors pair, traqueuse de mystères, exploratrice de l'inconnu, amoureuse de toute chose qui scintille et… j'ai besoin de votre aide.

Cela concerne le Temple perdu d'Atzoatl, aux salles bordées d'ornements exquis, remplies de coffres gorgés de richesses brillant de mille feux et de reliques touchées par un pouvoir insurmontable, un temple oublié dans les recoins de l'histoire… jusqu'à aujourd'hui.}{Les dieux soient loués ! Vous n'êtes pas exactement une sainte, à ce que je peux voir. Mais qui suis-je pour remettre en cause la forme sous laquelle m'apparaît ma providence ?

Je me présente : je suis la grande Alva Valaï, chasseuse de reliques hors pair, traqueuse de mystères, exploratrice de l'inconnu, amoureuse de toute chose qui scintille et… j'ai besoin de votre aide.

Cela concerne le Temple perdu d'Atzoatl, aux salles bordées d'ornements exquis, remplies de coffres gorgés de richesses brillant de mille feux et de reliques touchées par un pouvoir insurmontable, un temple oublié dans les recoins de l'histoire… jusqu'à aujourd'hui.}

Le Temple d'Atzoatl{Je crois que le secret de son emplacement réside dans la Cité vaal qui, jusqu'à tout récemment, était submergée et parfaitement inatteignable.

C'est une histoire rocambolesque : un diable a plongé le pays dans les ténèbres, mais un héros l'a banni et a fait surgir la Cité du fleuve ! Mais des brigands ont alors pénétré dans la Cité pour s'emparer de quelques artefacts inestimables et en ont bloqué la seule issue, avant qu'un héros encore plus valeureux que le premier ne nous en débarrasse.

Si ces brigands étaient toujours là, je leur demanderais bien de m'aider à atteindre une fortune inimaginable, mais… je suppose que vous ferez l'affaire.}{Je crois que le secret de son emplacement réside dans la Cité vaal qui, jusqu'à tout récemment, était submergée et parfaitement inatteignable.

C'est une histoire rocambolesque : un diable a plongé le pays dans les ténèbres, mais une héroïne l'a banni et a fait surgir la Cité du fleuve ! Mais des brigands ont alors pénétré dans la Cité pour s'emparer de quelques artefacts inestimables et en ont bloqué la seule issue, avant qu'une héroïne encore plus valeureuse que la première ne nous en débarrasse.

Si ces brigands étaient toujours là, je leur demanderais bien de m'aider à atteindre une fortune inimaginable, mais… je suppose que vous ferez l'affaire.}

Le passé d'Alva{Quand j'étais jeune, mon père m'a fait entendre l'appel de l'aventure pour la première fois en m'engageant dans les forces navales de Dominus. À l'époque, j'adorais la mer, son odeur, la fraîcheur de son air, mais… quelque chose est arrivé et je suis rentrée à Théopolis, déterminée à vivre une vie de dame. Ah, ça ne s'est pas passé comme ça, comme vous pouvez le constater.

Ma soif de sensations fortes a fini par me conduire aux Gardiens du Reliquaire — une société secrète de chasseurs de trésors financée par ces sinistres vautours de la haute. J'ai demandé à mon père de me pistonner auprès d'eux et, en moins de temps qu'il faut pour le dire, j'étais en train de faire des rafles dans des temples et des tombeaux à travers le pays. Cependant — vous êtes un exilé, vous savez comment sont les Templiers ; « indignes de confiance » me semble approprié. C'est pourquoi, quand j'ai mis la main sur un grimoire vaal de thaumaturgie du sang, j'ai fait en sorte que celui-ci ne tombe pas entre les leurs. Et il n'y est effectivement jamais tombé.

Mais ce satané Haut templier savait que je lui cachais quelque chose, ce qui m'a valu de ne plus être la bienvenue parmi les aristocrates. Voilà ce qui m'a conduite ici. Heureusement, il y a une petite fortune à se faire dans le coin et certains de mes vieux clients me sont restés assez fidèles pour daigner dépenser auprès de moi ce qu'ils ont dans leur bourse.}{Quand j'étais jeune, mon père m'a fait entendre l'appel de l'aventure pour la première fois en m'engageant dans les forces navales de Dominus. À l'époque, j'adorais la mer, son odeur, la fraîcheur de son air, mais… quelque chose est arrivé et je suis rentrée à Théopolis, déterminée à vivre une vie de dame. Ah, ça ne s'est pas passé comme ça, comme vous pouvez le constater.

Ma soif de sensations fortes a fini par me conduire aux Gardiens du Reliquaire — une société secrète de chasseurs de trésors financée par ces sinistres vautours de la haute. J'ai demandé à mon père de me pistonner auprès d'eux et, en

AtzoatlLe Temple perdu d'Atzoatl est le plus célèbre de toute l'histoire des Vaal. À ma connaissance, sa construction a commencé dans les dernières années de leur empire. Il est cependant difficile de dater son achèvement avec précision, car celui-ci est survenu peu avant les événements qui ont provoqué l'extinction de cette civilisation.

Peut-être est-ce cette incertitude chronologique qui explique la place centrale qu'occupe Atzoatl dans la mythologie vaal. Certains disent qu'il s'agissait d'un endroit affreux, où avaient lieu les plus cruels des sacrifices. En revanche, d'autres affirment que le Temple fut le berceau de la technologie — que même la nôtre fait pâle figure en comparaison de tout ce qui a été conçu entre ses murs. Certains académiciens d'aujourd'hui avancent même que le Temple aurait servi de gigantesque coffre-fort à la reine Atziri en personne.

Quelle que soit la vérité, la protection de l'endroit a dû être assurée par la royauté et les fanatiques de tout poil. Et quand quelque chose mérité d'être protégé, c'est qu'il vaut son pesant d'or !

OriathEh bien, la majorité de ma clientèle n'existe plus aujourd'hui, mais je suis quelqu'un qui sait s'adapter et il existe amplement de pirates, de voleurs, de tyrans et de cinglés prêts à payer une jolie somme pour mes trouvailles.

Il me faudra seulement faire un peu plus d'efforts pour les dénicher.

La boucle temporelleNous sommes parvenus à localiser le Temple, mais notre travail n'est pas encore terminé. La corruption vaal a emmêlé le temps et l'espace, nous avons donc tout intérêt à creuser davantage.

Nous pourrions beaucoup apprendre en testant d'autres cycles temporels afin de voir toutes les issues qui s'offrent à nous ! Étant revenus à notre point de départ, nous avons là l'occasion rêvée d'agencer Atzoatl comme il nous chante — et de nous emparer de ses trésors !

RepaireVous vous êtes dégoté un repaire ! Celui-ci pourrait nous servir de base d'opérations une fois que nous aurons trouvé l'emplacement du Temple dans le présent. Faites-moi signe si vous avez une place pour moi.

Inviter au RepaireParfait ! Je vous rejoindrai là-bas.

Présentations{Les dieux soient loués ! Vous n'êtes pas exactement un saint, à ce que je peux voir. Mais qui suis-je pour remettre en cause la forme sous laquelle m'apparaît ma providence ?

Je me présente : je suis la grande Alva Valaï, chasseuse de reliques hors pair — traqueuse de mystères, exploratrice de l'inconnu, amoureuse de toute chose qui scintille — et j'ai besoin de votre aide.

Cela concerne le Temple perdu d'Atzoatl, aux salles bordées d'ornements exquis, remplies de coffres gorgés de richesses brillant de mille feux et de reliques touchées par un pouvoir insurmontable, un temple oublié dans les recoins de l'histoire… jusqu'à aujourd'hui.}{Les dieux soient loués ! Vous n'êtes pas exactement une sainte, à ce que je peux voir. Mais qui suis-je pour remettre en cause la forme sous laquelle m'apparaît ma providence ?

Je me présente : je suis la grande Alva Valaï, chasseuse de reliques hors pair — traqueuse de mystères, exploratrice de l'inconnu, amoureuse de toute chose qui scintille — et j'ai besoin de votre aide.

Cela concerne le Temple perdu d'Atzoatl, aux salles bordées d'ornements exquis, remplies de coffres gorgés de richesses brillant de mille feux et de reliques touchées par un pouvoir insurmontable, un temple oublié dans les recoins de l'histoire… jusqu'à aujourd'hui.}

EinharEinhar aurait été tout à fait à sa place dans l'empire d'Atziri. Il connaît une chose ou deux en matière de sacrifices rituels, bien qu'il se cantonne heureusement à verser le sang des bêtes. Il ne semble pas s'intéresser à l'opulence, ce qui constitue une excellente nouvelle pour moi. Tant qu'Einhar s'en tiendra à faire ce qu'il sait faire le mieux, nous nous entendrons à merveille.

NikoOui, Niko est un peu… bizarre. Mais si vous pouvez passer outre ses excentricités, vous trouverez qu'il n'est pas dénué d'utilité. La mine qu'il garde avec tant de passion regorge de belles choses scintillantes. Depuis un bout de temps, je m'applique à me rapprocher de lui dans l'espoir d'être à ses côtés quand il touchera le gros lot.

ZanaJe n'ai jamais rencontré quelqu'un qui protégeait ses créations bec et ongles comme Zana. Ce n'est pas comme si son astrolabe pouvait nous renvoyer dans le temps… Attendez — il ne le pourrait pas, au fait ? À quoi sert ce machin ? J'ai vu les endroits où il peut la conduire. Certains d'entre eux sont tout bonnement terrifiants ; ils pourraient faire passer les Vaal pour des chatons. Mais pas Zana… Elle, c'est une lionne cachée derrière un visage de chaton.

JunJe tâche de demeurer dans les bonnes grâces de Jun. Pas qu'elle soit agressive — avec moi, en tout cas — mais je l'ai observée pendant qu'elle affutait ses dagues, le regard perdu dans le lointain. Le même regard qu'avaient certains chasseurs de trésors peu recommandables que j'ai fréquentés par le passé. Un regard de tueur. Elle est en chasse.

HélénaQuelle femme charmante ! On s'est déjà croisées elle et moi à Oriath, mais je doute qu'elle s'en souvienne… C'est sans doute mieux comme ça puisqu'à l'époque, je vendais à la criée des biens d'héritage contrefaits — et Héléna a un don pour repérer les contrefaçons. Maintenant que je mène une opération plus ou moins honnête, j'ai hâte d'apprendre à mieux la connaître.

NavaliJe n'en ai pas encore parlé avec Navali, mais je me demande dans quelle mesure nos petites escapades dans le passé affectent ses visions de l'avenir. Je me demande aussi pourquoi elle n'utilise pas son petit pouvoir pour nous rendre tous extraordinairement riches. Imaginez tous les paris qu'on pourrait gagner à la Grande Arène ! Je préfère voir quelqu'un se faire éviscérer plutôt que de le faire moi-même, si c'est du pareil au même pour elle. À bien y penser, tout ce sang vaal répandu devrait peser sur sa conscience !

L'Ordre du DjinnAlors comme ça, les semblables de Jun ont traversé les âges en planquant des artefacts puissants, c'est ça ? À tout hasard, vous ne sauriez pas si quelques-uns de ces artefacts n'auraient pas été planqués dans le Temple d'Atzoatl à un moment ou un autre ? Non ? Tant pis. Ça valait le coup de demander.

Le Temple d'AtzoatlJe crois que le secret de son emplacement réside dans la Cité vaal qui, jusqu'à tout récemment, était submergée et parfaitement inatteignable. Mais avec les événements des derniers temps, la Cité a émergé des profondeurs, et… demeure parfaitement inatteignable. Il semblerait que la seule manière de s'en approcher est de traverser la rivière ; or, l'unique passage qui nous le permettrait est infesté de brigands. J'ai un plan qui nous permettrait de devenir excessivement riches, mais… Un jour, peut-être…

Le Temple d'Atzoatl{Je crois que le secret de son emplacement réside dans la Cité vaal qui, jusqu'à tout récemment, était submergée et parfaitement inatteignable.

C'est une histoire rocambolesque : un diable a plongé le pays dans les ténèbres, mais un héros l'a banni et a fait surgir la Cité du fleuve ! Mais des brigands ont alors pénétré dans la Cité pour s'emparer de quelques artefacts inestimables et en ont bloqué la seule issue, avant qu'un héros encore plus valeureux que le premier ne nous en débarrasse.

Si ces brigands étaient toujours là, je leur demanderais bien de m'aider à atteindre une fortune inimaginable, mais… je suppose que vous ferez l'affaire.}{Je crois que le secret de son emplacement réside dans la Cité vaal qui, jusqu'à tout récemment, était submergée et parfaitement inatteignable.

C'est une histoire rocambolesque : un diable a plongé le pays dans les ténèbres, mais une héroïne l'a banni et a fait surgir la Cité du fleuve ! Mais des brigands ont alors pénétré dans la Cité pour s'emparer de quelques artefacts inestimables et en ont bloqué la seule issue, avant qu'une héroïne encore plus valeureuse que la première ne nous en débarrasse.

Si ces brigands étaient toujours là, je leur demanderais bien de m'aider à atteindre une fortune inimaginable, mais… je suppose que vous ferez l'affaire.}